Sidebar

17
Cts, Nis

Notre syndicat DİSK Basın İş est organisé depuis un an dans les entreprises produisant des services pour Artı TV et le site Artı Gerçek. Basée en Allemagne et les Pays-Bas, la direction d’Artı TV et Artı Gerçek recevaient des services de deux entreprises employant environs 55 salariés. Ces deux entreprises en question produisent des services que pour Artı Tv et Artı Gerçek.

En décembre 2020, nous avons invité la direction àA signer un protocole sur les conditions de travail, basé sur les normes de l'OIT et le droit international. Nous voulions conclure un accord sur les droits sociaux et économiques au lieu de travail où les salariés travaillent depuis quatre ans sans augmentation de salaire. La direction de la chaîne a rejeté la demande d'augmentation, invoquant des conditions économiques. Tandis que les négociations mutuelles sur cette question se poursuivaient, la pression sur les employés augmentait. Un membre du syndicat a été contraint de démissionner parce qu'il s'opposait à l'affectation en dehors de la description de son poste. Lorsqu'il a refusé de démissionner, il a été mis en congé. À la suite de ce développement, les salaries ont lancé une action d'avertissement de 8 heures dans la chaîne. Le syndicat a demandé l’arrêt immédiat de la pression sur les salariés et l’engagement immédiat aux négociations concernant le contrat proposé.

En conséquence, la chaîne nous a contactés. Un contrat a été signe le 4 mars à la fin des négociations qui ont duré un mois. Après cet évènement, sept employés ont été poussé à démissionner ; rejetant cette demande, ils ont finalement été placé en « congé sans soldes » due à la loi Turque interdisant le licenciement pendant la pandémie.

L'un de ces licenciés est Cenk Kolçak, le représentant du syndicat sur le lieu de travail. Le représentant syndical était défini dans le protocole étant en charge de résoudre les problèmes au lieu de travail. La loi Turque porte aussi des restrictions sur le licenciement des représentants syndical au lieu de travail. Il a été licencié le 19 mars malgré la loi.

Suite à ces développements, le syndicat, se rassemblant le 22 mars au lieu de travail, a annoncé la lutte contre les pratiques telles que le harcèlement moral (mobbing) et le licenciement. Le même jour, l’éditeur en chef Celal Başlangıç a envoyé un message au président du syndicat, indiquant que Artı Tv et Artı Gerçek ont annulé le contrat avec l’entreprise titulaire de l’accord avec le syndicat.

L’annulation du contrat de la part d’Artı Tv et Artı Gerçek met en chômage 55 salariés. Elle signifie aussi l’élimination de la juridiction du syndicat.

Le syndicat, publiant aujourd’hui une déclaration, appelle la direction d'Artı à abandonner cette décision qui laissera les employés au chômage. La décision n'a pas encore été officiellement communiquée aux employés. Si la décision devient formelle et communiquée aux employés, le syndicat entreprendra une série d'actions.

Nous vous appelons à contacter la Fondation Artı, à laquelle est affiliée Artı TV et Artı Gerçek et le comité éditorial Artı basé à Cologne, afin de les inviter à renoncer à leur décision. Nous vous invitons aussi à partager avec nous vos messages de solidarité envers les employés d'Artı.

Contact: +90 542 486 9213 - Özge Yurttaş Secrétaire général de DISK Basın İş

DİSK Basın-İş'ten tweetler

DİSK Basın-İş ONLİNE ATÖLYE 📢 Gazeteci Yıldız Yazıcıoğlu ve Halk Sağlığı Uzmanı Dr. Nuriye Ortaylı ile pandemide sağlık habercil… https://t.co/3AkhViedhc
About 22 hours ago
DİSK Basın-İş Artı TV yönetiminden istifa ettiğini duyuran gazeteci arkadaşımız Ragıp Duran'ın sendikamızı doğrudan suçlayan, asl… https://t.co/CZuSgmnqdf
Perşembe, 15 April 2021 12:33
DİSK Basın-İş 🔻Kod 29 gerçeklerini gizlemeyin, bu zulme son verin! SGK işten çıkarmaların ayrıntılarına ilişkin DİSK'in bilgi t… https://t.co/7ur76Ec3qE
Perşembe, 15 April 2021 11:21